Nos conseils pour investir en loi Pinel

Investir en loi Pinel demande à ce que soient étudiés de près divers paramètres. Avant de se lancer, il est de ce fait, conseillé d’élaborer son projet immobilier avec minutie. Car c’est en s’attachant à des détails particuliers que l’on pourra différencier un investissement réussi, d’un investissement à risque. De l’emplacement, à la gestion locative, en passant par la stratégie de financement, rien ne doit être laissé au hasard si l’on souhaite obtenir des résultats concluants.

Se soucier de l’attractivité du bien

Que l’on choisisse son futur logement seul ou à l’aide d’un conseiller en gestion de patrimoine, il faut nécessairement être pointilleux sur sa localisation géographique et sa surface habitable pour espérer une mise en location rapide. Pour se faire, il est important de s’interroger sur les réalités locales en termes de demande locative, les quartiers prisés par les habitants de la ville (proches des transports en commun, des commerces, et des services publiques), ou encore la tranche d’âge majoritaire de la ville (à titre illustratif, il sera intéressant d’investir dans un studio dans une ville étudiante).

Se rapprocher d’un conseiller en gestion de patrimoine

Spécialisé dans le secteur de la défiscalisation immobilière, le conseiller en gestion de patrimoine sera habilité à développer le projet d’investissement locatif. Il pourra constater quels avantages tirer du dispositif Pinel en détaillant via une simulation optimisée, la rentabilité du prêt immobilier accompagnée de la réduction fiscale qui lui sera liée.

Préparer sa stratégie de financement

Lors d’une demande de prêt immobilier, il faut être vigilant en ce qui concerne les offres de remboursement qui atteignent les 20, 25, et 30 ans, puisque la réduction fiscale applicable dans le cadre du dispositif Pinel finira de prendre effet, après 12 ans d’engagement locatif (dans le meilleur des cas). Les capacités de remboursement doivent donc être longuement étudiées.

Par ailleurs, il est souvent préconisé de choisir un différé d’amortissement jusqu’à la livraison du bien pour que le remboursement du prêt puisse commencer au moment de la perception des premiers loyers.

Définir la durée d’engagement de location

Le dispositif Pinel propose une durée d’engagement locative sur 6 ans, 9 ans ou 12 ans. A ce propos, certains professionnels de l’immobilier sont d’avis qu’il peut être avantageux de choisir une durée d’engagement de 6 ou 9 ans dans un premier temps. Car, il sera toujours possible de la proroger jusqu’à 12 ans au besoin.

Dans tous les cas, il semble opportun d’évaluer avec attention la rentabilité de son projet immobilier sur la durée, en fonction de ses capacités financières réelles.

Faire appel à une agence de gestion locative

En dépit du pourcentage qu’elle prélève sur chaque mensualité, l’agence de gestion locative peut s’avérer être d’un véritable secours pour trouver un locataire dans les délais prescrits par le dispositif Pinel. Rappelons en effet, que les avantages fiscaux perdent tout effet à partir du moment où le contribuable ne trouve aucun locataire, 12 mois après la livraison du bien immobilier. En prenant le risque de perdre la réduction d’impôt, l’investisseur se retrouve face à une impasse avec un crédit immobilier considérable à rembourser.