Investir en loi Pinel à Toulouse

toulouse-immobilierL’investissement en loi Pinel est une solution idéale pour se constituer un patrimoine. Les investisseurs les plus habiles parviendront par exemple à devenir propriétaires, même sans apport personnel. Toutefois, ce dispositif de défiscalisation ne peut garantir une efficacité optimale, sans un choix judicieux des supports sur lesquels il sera appliqué. Dans le cas de la ville de Toulouse, l’investissement en loi Pinel peut être un choix judicieux ; et pour cause, la ville dispose d’un climat propice à l’investissement locatif.

Toulouse, ville rose

Avec plus de 450.000 habitants, Toulouse est la quatrième ville la plus peuplée de France derrière Paris, Marseille et Lyon. Sa démographie a donc été un facteur de taille lors de la révision du zonage Pinel en septembre 2014.

Reclassée en zone B1 parmi les villes de 250.000 habitants et plus, Toulouse admet désormais un plafonnement de loyer fixé à 10 €/m². La ville rose qui doit son surnom aux briques argileuses de ses constructions, reste attrayante et dynamique à bien des égards puisqu’elle recense près de 89.000 étudiants à ce jour, et l’arrivée de 14.000 habitants chaque année.

Important pôle économique, elle ne reste pas moins convoitée dans le monde du travail pour ses opportunités d’emploi. Les investissements locatifs dans la région toulousaine ont tendance à se réaliser dans l’hyper-centre pour devenir rentables sur le long terme (accès emploi, commerces, universités) ou dans les quartiers d’avenir comme la Cartoucherie.

Les quartiers suscitant le plus d’intérêt

La ville de Toulouse est une ville à la riche diversité, et qui présente un climat propice pour les investissements dans le domaine du logement locatif. Certains quartiers sont particulièrement dignes d’intérêt dont : les Quartiers de la Rive Gauche et la Cartoucherie.

La rive gauche

La rive gauche englobe une partie du centre-ville toulousain. C’est un secteur particulièrement prisé pour la forte diversité de ses commodités : 37 écoles, 15 haltes-garderies, espaces verts, gymnases, stades, et même centres socio-culturels sont au rendez-vous. Le déploiement intensif de transports en commun est par ailleurs, un autre atout majeur de la zone, comme le souligne Marité Amsallem, directrice de l’agence Immo Billières lors d’une entrevue avec le journal l’Express : « Desservi par le tramway et le métro, le secteur attire tout à la fois -notamment- les investisseurs, qui comptent louer leurs biens aux étudiants de l’école vétérinaire et de l’université de Toulouse II Le Mirail. »

Parmi les quartiers les mieux orientés de la rive gauche, l’on retrouve Saint Cyprien et la Patte d’oie. Il n’est pas certain de trouver des programmes immobiliers neufs dans ces quartiers, mais étant très appréciés ils peuvent intéresser des contribuables. Rappelons que le dispositif Pinel autorise la réhabilitation d’un logement, ou la transformation d’un local en logement.

Pour arriver à définir l’éligibilité d’un bien dans ces cas de figure, il sera toujours recommandé de se rapprocher d’un expert en immobilier ou de son conseiller en gestion de patrimoine.

Constructions neuves à la Cartoucherie

Des programmes immobiliers neufs sont en train de fleurir dans l’éco-quartier de la Cartoucherie. Ce projet qui compte être entreprît sur l’ancienne Cartoucherie du GIAT, direction TOEC, voit les choses en grand à des prix compétitifs pour l’heure (entre 3.600€ et 4.000€ en fonction de la situation géographique et la superficie du bien). Arborées par des espaces verts sur une surface totale de 33 hectares, les constructions aux allures très diverses (particulièrement basses, ou dressées sur une quinzaine d’étages) respecteront les conditions écologiques BBC 2005 ou RT 2012 du dispositif Pinel.

Inhabité pour le moment mais plus pour très longtemps, l’éco-quartier de la Cartoucherie bénéficie d’un emplacement stratégique en ce qu’il se trouve à proximité du tramway. A juste titre, il faudra s’attendre à ce que certains logements soient bientôt disponibles à la vente, d’ici fin 2015.